DATE D'ACQUISITION : 2006
télécharger le PDF →
Plat de Nevers
Nevers, 4ème quart du 17ème siècle
faïence, décor peint en bleu et manganèse de grand feu

Les premiers décors chinoi9s apparaissent à Nevers après le milieu du 17ème siècle; peints en bleu ou en bleu et manganèse, ils copient, avec passablement de liberté et de spontaneité, les décors chinois de style Wanli ou de Transition.

DATE D'ACQUISITION : 2004
télécharger le PDF →
Pagodes de Meissen
1725-1728
Porcelaine moulée, décor peint aux émaux polychromes et à l'or, sgraffite

Les deux petites figurines, appelées pagodes ou magots, représentent des chinois assis, le genou droit relevé, un manteau drapé sur les épaules dévoilant un torse dénudé.

DATE D'ACQUISITION : 2004
télécharger le PDF →
Assiette à grotesques en majolique italienne
1580-1600
Majolique peinte en polychromie de grand feu

Le centre de l'assiette est orné de la figure de Galatée de profil, vêtue d'une cape qui ne voile nullement sa nudité et chevauchant un dauphin dans un univers marin.

DATE D'ACQUISITION : 2003
télécharger le PDF →
Pendule en bijouterie de porcelaine d'époque Louis XV
1750-1755
Porcelaine de Meissen, céladon chinois, porcelaine tendre de Vincennes

 

Ce somptueux garde-temps est un exemple particulièrement brillant de ce que certains inventaires du XVIIIè siècle appelaient la "bijouterie de porcelaine", soit des objets décoratifs composites, éminemment luxueux, imaginés et mis en scène par les marchands -merciers parisiens - ces ensembliers des rois et des princes.

Monture en bronze doré, mouvement de Julien Leroy

DATE D'ACQUISITION : 2002
télécharger le PDF →
Plat famille verte
Quatrième quart du XVIIè siècle, époque Knangxi
Porcelaine peinte aux émaux polychromes

Le plat se distingue des porcelaines "Famille verte" destinées à l'exportation par un décor répondant davantage aux subtilités du goût chinois qu'aux standards décoratifs imposés par le marché occidental.

DATE D'ACQUISITION : 2002
télécharger le PDF →
Verseuse Ming
Epoque Jinjing, 1522-1566
Porcelaine peinte en bleu sous couverte

Les prototypes les plus anciens de cette forme - dérivée de l'orfévrerie proche-orientale - apparaissent à Jingdezhen dès la seconde moitié du 14ème siècle.

DATE D'ACQUISITION : 2002
télécharger le PDF →
Plat Ming atypique
Epoque Wanli, 1573-1590
Porcelaine peinte en bleu sous couverte

Par sa forme et par sa facture (porcelaine fine et légère, bords friables), il se rapproche des porcelaines de type "kraak", la production destinée exclusivement à l'exportation à partir des années 1560.

DATE D'ACQUISITION : 2002
télécharger le PDF →
Plat à sujet littéraire d'époque Kangxi
Epoque Kangxi, 1665-1670
Porcelaine peinte en bleu sous couverte

Plat d'une très belle facture, dont le contenu iconographique sont des scènes tirées d'un fameux roman populaire de l'époque Yuan, "la Chambre de l'Ouest", une oeuvre qui sera rééditée et largement diffusée au 17ème siècle.

DATE D'ACQUISITION : 2001
télécharger le PDF →
Une collection de faience de Moustiers
18ème siècle
Faience

En 2001, une collection particulière genevoise complète de faïence du XVIIIème siècle comportant vingt et une faïences de Moustiers, ainsi que cinq pièces du sud de la France et deux objets de la manufacture espagnole d’Alcora, est entrée dans les collections du musée. La collection illustre l’éventail des groupes de décors caractérisant la production de Moustiers : « Bérain », « grotesques », rocaille, décors floraux et représentations mythologiques, ainsi que les principaux ateliers ayant contribué à la renommée de la faïence de grand et de petit feu du XVIIIème siècle : Clérissy, Olérys et Laugier, Ferrat, Foulque et Pelloquin, Thion.

DATE D'ACQUISITION : 2001
télécharger le PDF →
Une collection de faience de Moustiers
18ème siècle
Faience

En 2001, une collection particulière genevoise complète de faïence du XVIIIème siècle comportant vingt et une faïences de Moustiers, ainsi que cinq pièces du sud de la France et deux objets de la manufacture espagnole d’Alcora, est entrée dans les collections du musée. La collection illustre l’éventail des groupes de décors caractérisant la production de Moustiers : « Bérain », « grotesques », rocaille, décors floraux et représentations mythologiques, ainsi que les principaux ateliers ayant contribué à la renommée de la faïence de grand et de petit feu du XVIIIème siècle : Clérissy, Olérys et Laugier, Ferrat, Foulque et Pelloquin, Thion.